Budget : 1 472 956,00 $

Début : 01 janvier 2020 Fin : 31 décembre 2023

Botrytis cinerea est un champignon nécrotrophe capable de provoquer la pourriture grise sur des centaines d’espèces végétales dont plusieurs sont économiquement importantes, comme la tomate, la vigne, la pomme de terre, le haricot, le pois, etc. Les pertes économiques engendrées par cette maladie sont importantes à travers le monde.


Les fongicides sont, jusqu’à ce jour, le moyen incontournable pour lutter contre la pourriture grise causée par B. cinerea. L’utilisation des fongicides a permis le développement des souches de B. cinerea résistantes à ces molécules, poussant les producteurs à une utilisation massive et répétée de ces fongicides pour sauver leur culture. L’utilisation massive des fongicides a des conséquences négatives sur la qualité des fruits et légumes et sur l’environnement. Il est ainsi clair que la perte d’efficacité des fongicides contre les individus pathogènes résistants représente un défi majeur pour la future production agricole au Canada et dans le monde.  


Le présent projet a pour but de générer une grande collection de souches de B. cinerea isolées dans toutes les régions du Québec. Cette collection permettra d’analyser l’impact des fongicides sur le degré de résistance et d’agressivité de ces souches. Il a aussi pour objectif d’utiliser des petits ARN non codants comme biopesticides et des virus pour ainsi rendre les souches de B. cinerea moins agressives et très sensibles aux faibles doses de fongicides. Les agriculteurs pourront ainsi, par conséquent, diminuer l’utilisation massive et fréquente des fongicides. Ce projet est le fruit d’un partenariat entre Génome Québec, Agriculture et Agroalimentaire Canada, Phytodata et l’Université de Sherbrooke. 


 

Centre de génomique responsable : Génome Québec

 

 

Partenaires : Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC), Phytodata, Université de Sherbrooke

 

 

Codirigeants – Utilisateurs :

Odile Carisse Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC)
Syama Chatterton Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC)
Carole Beaulieu Université de Sherbrooke
Peter Moffett Université de Sherbrooke