Chercheur principal : Jérôme Comte Roger C. Levesque
Secteur : Environnement
Budget : 5 400 000,00 $

Début : 01 octobre 2022 Fin : 30 septembre 2025

La fréquence des phénomènes d’efflorescence de cyanobactéries nuisibles dans les milieux aquatiques du monde augmente en raison du changement climatique et de l’urbanisation croissante. L’exposition aux toxines produites par certaines cyanobactéries peut entraîner des problèmes de santé aigus et chroniques chez les humains et les animaux. Il est urgent de disposer d’outils de diagnostic rapide permettant de détecter et d’identifier efficacement ces cyanobactéries.

Ce projet permettra de développer un outil métagénomique innovant aux fins de surveillance sur le terrain des cyanobactéries au Québec. Il mettra en œuvre des procédures d’échantillonnage et d’analyse sur le terrain qui permettront une détection rapide dans les plans d’eau. Une plateforme bio-informatique comprenant une base de données de séquences de cyanobactéries facile à utiliser sera également mise en place au ministère de l’Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs (MELCCFP).

Les municipalités de la province pourront valider et implémenter cet outil, qui pourrait réduire le temps d’identification des cyanobactéries nuisibles de quatre jours dans certains cas à moins de 24 heures. L’objectif global du projet sera d’étendre son utilisation à d’autres administrations. Un système d’information complet et rapide servant à observer et à prévoir les efflorescences de cyanobactéries nuisibles pourrait représenter une valeur d’au moins 130 millions de dollars par année pour le Canada.

Centre de génomique responsable : Génome Québec

Utilisateur :

DanielVerreaultMinistère de l’Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs (MELCCFP)