Budget : 1 622 455,00 $

Début : 01 janvier 2020 Fin : 31 décembre 2023

Les cultures d’orge et d’avoine génèrent des revenus importants (environ 2,0 milliards de dollars par année) pour les fermes et l’industrie canadiennes. Si les deux cultures sont principalement utilisées pour l’alimentation animale, leurs utilisations pour l’alimentation humaine et le malt sont de plus en plus importantes et génèrent une valeur secondaire substantielle. L’orge et l’avoine sont toutes deux consommées sous forme de grains entiers et d’ingrédients de grains entiers et fournissent des niveaux élevés de fibres solubles sous forme de ß-glucane, qui est un composé reconnu par les agences de santé canadiennes, américaines et européennes comme un facteur de réduction du cholestérol sanguin.

Actuellement, la plupart des variétés canadiennes d’orge et d’avoine sont développées par des techniques de sélection traditionnelles chronophages. Dans le cadre de ce projet, nous tirons parti de la science moderne du génome et des approches de sélection assistée par la génomique pour améliorer considérablement les cultures en leur conférant les qualités nécessaires pour répondre aux exigences du XXIe siècle. Si les ressources génomiques de l’orge et de l’avoine sont en retard par rapport à d’autres cultures, les progrès récents en matière de séquençage du génome et de bio-informatique peuvent réduire cet écart. Ce projet de collaboration vise à générer des ressources génomiques de l’avoine et de l’orge pour : a) combler les lacunes dans les séquences génomiques de référence, développer les données et l’expertise pour répondre aux nouvelles possibilités d’analyse du pangénome, et construire une ressource canadienne pour répondre rapidement et efficacement aux possibilités de génomique comparative structurelle et fonctionnelle; b) élargir les connaissances sur la diversité du génome fonctionnel en développant l’analyse basée sur les marqueurs et les séquences du matériel génétique représentatif des variétés canadiennes adaptées et des génotypes donneurs potentiels; c) mettre en œuvre la sélection génomique (SG) parallèlement à la sélection conventionnelle, en optimisant la technologie existante, les ensembles de données partagées et les ressources humaines. Nos ressources génomiques et de données fourniront de l’information facile d’accès dont les sélectionneurs ont besoin pour améliorer le rendement des cultures. En outre, les données sur les caractères qui sont générées pour la SG permettront d’améliorer les stratégies d’identification des gènes. Autrement dit, la « sélection assistée par la génomique » devient la « génomique assistée par la sélection », réalisant ainsi une boucle symbiotique qui accroîtra encore les possibilités d’amélioration des cultures canadiennes. La mise sur pied de ces approches de classe mondiale pour l’amélioration de l’orge et de l’avoine renforcera notre position concurrentielle à l’échelle internationale.

Centre génomique responsable :  Génome Québec

Partenaires : Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC), Canadian Field Crop Research Alliance (CFCRA), Prairie Oat Growers Association (POGA), Université McGill

Codirigeants – Utilisateurs :

Nicholas Tinker Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC)
Ana Badea Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC)